MESURES COVID NOVEMBRE 2020

LA LIBRAIRIE est RE-OUVERTE

du MARDI au SAMEDI de 10h à 19h

SITE WEB OUVERT fonctionne comme d'habitude

Aviation-Aéronautique: Tous les Rayons :

Frais de port gratuits
prolongés jusqu'à la fin de l'année

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Paiement sécurisé 

Paiement sécurisé

LES BOMBARDIERS DE LA GRANDE GUERRE Delai:3 semaines CPD207

LES BOMBARDIERS DE LA GRANDE GUERRE

Jean BELLIS – Jean MOLVEAU

2015, 40 pages, format 30 x 15, nombreux dessins couleur, texte en français.

15,00 € TTC

Qté Ajouter au Panier

Etape Précédente

LES BOMBARDIERS DE LA GRANDE GUERRE

En 1914, certains militaires ont déjà perçu que reconnaissance et réglage des tirs d'artillerie sont la vocation de l'aéroplane ; mais porter des coups directs par voie aérienne est quasi impensable en raison de la faible capacité d'emport des machines volantes, en dehors des ballons dirigeables. Et la réalité des combats démontrera vite que ceux-ci sont vulnérables. Pourtant, suite à l'attaque de Paris par un Taube le 30 août 1914, les fragiles avions larguent des projectiles à proximité du front, emportés dans le fuselage et " balancés " au jugé par un membre d'équipage : fléchettes, obus empennés...

Les premières escadrilles de Voisin sont plutôt spécialisées dans un rôle plus généralement offensif, bombardement certes, mais leur mitrailleuse leur permet aussi de donner la chasse à l'ennemi. La doctrine d'emploi va évoluer et les machines auront des dimensions et des puissances de plus en plus conséquentes : d'une pincée de grenades larguées par un appareil isolé, les derniers mois du conflit verront voler des formations compactes de bombardiers parfois multimoteurs, portant plusieurs centaines de kilos d'explosif loin sur les centres industriels mais aussi urbains de l'adversaire...

Les clients qui ont acheté cet article, ont aussi commandé :




Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus
OK