LA LIBRAIRIE « LA MAISON DU LIVRE-AVIATION »

RÉOUVERTURE LE MARDI 12 MAI 2020 à 10h

PROTECTIONS BARRIERES MISES EN PLACE

Aviation-Aéronautique: Tous les Rayons :

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Paiement sécurisé 

Paiement sécurisé

L'AVIATION EN MONTAGNE REF 1746 . CPD280

L'AVIATION EN MONTAGNE

Léonard FAVRE

2020, 111 pages, format 17 x 24, photo couleurs et texte en français.

25,00 € TTC

Qté Ajouter au Panier

Etape Précédente

L'AVIATION EN MONTAGNE REF 1746

Si l’aviation en montagne est une discipline de haut niveau, certains diront même que c’est la meilleure école de pilotage qui soit, il n’y a pas besoin pour autant d’être montagnard, quoique… En effet, atterrir en montagne est très similaire à de l’alpinisme : il faut trouver le meilleur cheminement, choisir les bonnes prises, savoir interpréter les signes du ciel et l’état de la neige et surtout rentrer sain et sauf. Traduit en langage aéronautique ça signifie qu’avant de chercher à atterrir, il faut d’abord voir d’où l’on pourra redécoller en fonction de l’état de la neige, de la pente et des obstacles, et il y a bien entendu la montée d’adrénaline pour la première trace et les exploits.
Dans l’alpinisme, il y aura ceux qui ont l’âme de conquérant des sommets et qui sont devenus une légende, tels Jacques Balmat pour la première ascension du Mont-Blanc ou Edward Whymper pour celle du Cervin. Pour l’aviation en montagne ce sera celle de pionniers qui ont pour nom Hermann Geiger, celui qui développa la technique d’atterrissage en montagne dans la pente pour venir au secours d’alpinistes et qui sera repris dans la construction des altiports ou même d’aéroports dans l’Himalaya, ou encore Henri Giraud qui pose son Piper au sommet du Mont-Blanc et qui se battra ensuite pour justifier cette pratique auprès de l’administration.
L’aviation en montagne n’est donc pas une activité de masse, mais qui se mérite et nécessite rigueur dans le respect de la montagne et de son écosystème. Une nouvelle génération d’aéronefs plus furtifs et légers est arrivée, mais la technicité du vol et les risques encourus sont toujours bien réels, tout comme pour le montagnard, indépendamment des progrès dans l’équipement et sa légèreté. Tout comme pour l’alpinisme il s’agit d’une passion exigeante mais aux commandes d’un avion…


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus
OK