LA LIBRAIRIE « LA MAISON DU LIVRE-AVIATION »

RÉOUVERTURE LE MARDI 12 MAI 2020 à 10h

PROTECTIONS BARRIERES MISES EN PLACE

Aviation-Aéronautique: Tous les Rayons :

ARNHEM-LA DERNIERE VICTOIRE ALLEMANDE-CALMANN LEVY . HCH048

ARNHEM

La dernière victoire allemande

Anthony BEEVOR

2018, 571 pages, format 15 x 23,5, quelques photos NB, texte en français.

26,00 € TTC

Qté Ajouter au Panier

Etape Précédente

ARNHEM-LA DERNIERE VICTOIRE ALLEMANDE-CALMANN LEVY

Le 17 septembre 1944, le général Kurt Student, créateur des forces  aéroportées allemandes, entend le rugissement crescendo d’un grand nombre  de moteurs d’avions. Il sort sur la terrasse de la villa qu’il occupe et qui domine  le plat pays du sud des Pays-Bas pour regarder passer l’armada de Dakota et  de planeurs qui convoient les 1re division parachutiste britannique et les 82e  et 101e divisions aéroportées américaines. Ce n’est pas sans une pointe de  jalousie qu’il contemple cette démonstration de force aéroportée.
  Market Garden, le plan du maréchal Montgomery consistant à donner le  coup de grâce à l’Allemagne nazie en capturant les ponts hollandais donnant  accès à la Ruhr était audacieux. Mais avait-il la moindre chance de réussir ?  Le prix à payer quand il s’avéra un échec fut effroyable, en particulier pour les  Néerlandais qui avaient tout fait pour aider leurs libérateurs éphémères. Les  représailles allemandes furent cruelles et sans pitié, et ce jusqu’à la fin de la  guerre.
  Quant à Arnhem et Nimègue, villes cartes-postales au coeur de l’Europe  civilisée, elles se retrouvèrent, à l’arrêt des combats, dévastées et jonchées des  cadavres d’innombrables jeunes soldats qui avaient payé de leur vie l’hubris  de leur haut commandement.
  En puisant dans une documentation prodigieuse et parfaitement maîtrisée  composée pour beaucoup d’archives inexploitées hollandaises, britanniques,  allemandes, américaines et polonaises, Antony Beevor nous fait vivre la  terrible réalité d’une bataille dont le général Student lui-même prédit avec  lucidité qu’elle donnerait à l’Allemagne sa « dernière victoire ».
  Son récit implacable, qui alterne les gros plans et les vues d’ensemble,  nous plonge au coeur même de la guerre, et rend hommage à des milliers de  héros anonymes que l’Histoire a oubliés.


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus
OK